AccueilPleine SantéPréparation mentale : Comment être performant sans risquer le burnout ?

Préparation mentale : Comment être performant sans risquer le burnout ?

Chaque année, plus de 10000 français se trouvent en situation de burnout. Dans une société où nous devons être de plus en plus performant, la préparation mentale représente une alternative à l’épuisement émotionnel et physique. 

burnout
Comment continuer à être productif sans atteindre le burnout ?

Les entrepreneurs ne font pas exception à la règle : recruter, former, déléguer, décider, planifier ou encore communiquer, ils sont, chaque jour, amenés à prendre des dizaines voire des centaines de décisions.

Ainsi, votre santé est le premier capital de votre entreprise et aussi un facteur clé de croissance et de performance pour vos activités. C’est pourquoi je vous propose de découvrir quels sont les facteurs d’une performance durable et comment les mettre en place sans risquer le burnout.

En bonus de cet article, vous découvrirez également les 3 enseignements du sport de haut niveau que les entrepreneurs apprennent trop tard. C’est pour moi l’occasion de faire le parallèle entre deux activités qui me passionnent : le sport et l’entrepreneuriat de part les valeurs humaines et de persévérances qu’ils développent chez ses pratiquants.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut avant tout bien comprendre le burnout et ses symptômes. 

A. Qu’est-ce que le burnout ?

Le burnout peut être défini comme un épuisement physique, mental et émotionnel résultant d’une surcharge de travail prolongée.

Il se caractérise par 3 éléments :

1. Une fatigue émotionnelle, physique et psychique

Cet état d’épuisement prolongé est provoqué par une exposition constante à un travail exigeant couplée à un manque de moyens matériels et humains, nécessaires à l’accomplissement de nos tâches professionnelles. 

burnout
Le stress a de vrais effets sur notre capacité à être efficient dans les tâches que l’on accomplit au quotidien.

En conséquence, la personne se retrouve dans une situation de stress important qui peut devenir chronique, lorsque les temps de repos tels que le sommeil, les week-ends ou les congés ne suffisent plus à se ressourcer. 

2. Le désengagement professionnel

Face à cet état d’inconfort la personne commence à se détacher de ses missions ou des personnes avec qui elle travaille. C’est une sorte d’état d’autoprotection mis en place par le cerveau pour contrer les exigences émotionnelles et prendre du recul sur les évènements. À ce stade, son inconscient essaie de la protéger des situations qui créent le mal être. 

3. La perte du sentiment d’accomplissement au travail

En état de burnout, la personne ne se sent plus accomplie et légitime dans son travail. Elle se dévalorise peu à peu et perd confiance en ses capacités professionnelles. Cette phase peut laisser des séquelles, c’est pourquoi il est important de prendre conscience de son état émotionnel et des mécanismes qui nous y conduisent.

B. Préparation mentale : comment lutter contre le burnout ?

Pour éviter de se retrouver dans un état d’épuisement professionnel, il faut d’abord être conscient des symptômes qu’il implique pour réagir suffisamment tôt.

Quels sont les symptômes de l’épuisement mental ?

1. Les manifestations physiques

Elles sont multiples et se manifestent généralement par des troubles du sommeil. Peu à peu la fatigue chronique s’installe et des douleurs musculaires ainsi que des nausées et des vertiges font leurs apparitions.

2. Les manifestations émotionnelles

Parmi elles, les crises d’angoisses, les tensions nerveuses ou encore la tristesse et l’état colérique. On peut devenir hypersensible, irritable et tendu. Ces troubles sont souvent combinés aux symptômes physiques.

3. Les manifestations cognitives

Le burnout cause des troubles de la concentration, des difficultés à nuancer et à prendre du recul. Il affecte également la mémoire. D’une manière générale, le burn out altère le schéma de la prise de décision et nous conduit à commettre des erreurs de jugement.

4. Les manifestations comportementales

Le burnout peut conduire à l’isolement, la colère et parfois la violence.

5. Les manifestations motivationnelles

Peu à peu la personne en burnout peut se sentir dévalorisée dans son travail jusqu’à douter de ses propres compétences. À ce stade, elle ne se sent plus légitime et perd sa motivation.

C. Comment réagir à l’apparition des symptômes du burnout ?

Dès lors où l’on remarque l’apparition des symptômes du burnout, il faut identifier leurs causes. Dans la plupart des cas, il convient de prendre du repos et de se ménager, mais cela peut être difficile surtout si l’on travaille seul.

Dans un deuxième temps, consulter votre médecin traitant afin d’obtenir un avis extérieur sur les troubles, leurs gravités et votre état émotionnel.

Pour finir la meilleure guérison reste la prévention, c’est pourquoi il est important de travailler son mental et d’adapter sa charge de travail à ses capacités physiques et psychiques. Le repos doit faire partie de votre emploi du temps. C’est un facteur de performance qui n’est plus négligé par les athlètes de haut niveau, mais qui est presque toujours sous-estimé dans le monde du travail.  

burnout
Votre médecin traitant est là pour vous accompagner en cas de burnout.

D. Préparation mentale : Comment être performant sans risquer le Burnout ?

Les facteurs de la performance durable

La performance durable ressemble plus à un marathon qu’à un sprint, car c’est la capacité à progresser marche après marche qui permet d’aller toujours plus loin. 

Ainsi, pour atteindre cet objectif, il faut mesurer régulièrement la performance et continuer à progresser en évitant les blessures physiques et émotionnelles. Chaque blessure provoque un arrêt, une convalescence et induit un besoin de repos qui ralentit la progression.

Par exemple, un footballeur professionnel qui se fracture le genou prendra plus d’un an à revenir à son plus haut niveau. C’est pourquoi, en tant qu’entrepreneur, vous devez vous ménager et prendre soin de votre santé. Beaucoup d’indépendants deviennent « workaoliques » ou addicts au travail au point de négliger leurs santés mentales et physiques.

Partant de ce constat, on peut distinguer 3 facteurs de la performance durable. 

1. Le facteur physique

Pour performer sans tomber dans le burnout, il faut être en forme. Pour cela je vous recommande de : 

1- Maintenir une activité physique journalière, environ 30 minutes de marche par jour.

2- Maintenir une activité sportive hebdomadaire, soit 2 à 3 fois par semaine.

3- Avoir une bonne hygiène alimentaire, en garantissant des apports équilibrés en macronutriments et en micronutriments grâce à des fruits et légumes de saison et pourquoi pas une supplémentation en vitamine et magnésium dans les périodes de forte activité.

En effet, nous sommes souvent carencés en vitamines et minéraux et il ne faut pas hésiter à se supplémenter périodiquement pour garder un bon niveau d’énergie.

burnout
L’activité physique aide à diminuer les risques de burnout.

2. Le facteur stratégique

Il est essentiel à la réussite de l’entrepreneur et du sportif parce qu’il permet d’avoir une approche à court, moyen et long terme. Je vous recommande la méthode 333 : 

  1. Avoir une vision de son entreprise à 3 jours, c’est-à-dire organiser son travail en fonction de ses objectifs à 3 jours ;
  2. Planifier l’évolution de sa société à 3 mois ;
  3. Anticiper et fixer une ligne directrice à 3 ans.

Cette méthode utilisée par l’école 5.3 a prouvé son efficacité grâce aux résultats obtenus pour les entrepreneurs qui la suivent.

3. Le facteur psychique

burnout
Comment lutter contre le burnout ?

Il consiste à mieux se connaitre pour comprendre les mécanismes de notre cerveau, comme nos freins, nos leviers d’action et nos motivations. De ce fait, ce facteur est extrêmement puissant et permet de donner le meilleur de soi-même au bon moment.

La préparation mentale pour optimiser les performances sans risquer le burnout

D’abord utilisée dans les disciplines sportives, la préparation mentale gagne peu à peu du terrain dans le monde de l’entreprise. Cette technique possède de nombreux avantages sur la performance et permet également de lutter contre le burnout.

Elle a pour objectif de développer les capacités mentales et comportementales afin d’être plus performant tout en préservant sa santé. 

Par ailleurs, cette préparation met l’accent sur plusieurs points : 

  1. La maîtrise de ses émotions. C’est-à-dire apprendre à gérer son stress et ses sentiments dans toutes les situations
  2. L’augmentation des capacités telles que la concentration, la prise de recul et la réactivité tout au long de la journée ;
  3. L’amélioration du leadership par la confiance et le contrôle de soi dans les situations difficiles ;
  4. L’amélioration du relationnel global, c’est-à-dire avec ses équipes, ses clients ou ses partenaires.

Vous l’avez compris, ces multiples vertus ont un effet très bénéfique sur notre mental et sur l’estime de nous-mêmes. Ces qualités nous préservent du burnout à condition bien entendu de ne pas négliger les moments de repos, car ils restent indispensables à la réussite de l’entrepreneuriat. 

Voyons maintenant quels sont les outils nécessaires à cette préparation mentale.

1. La visualisation

C’est une technique qui a pour but d’ancrer artificiellement la réussite. Autrement dit, pour le cerveau réaliser ou imaginer un geste activent les mêmes connections neuronales.

Ainsi, vous pouvez visualiser un geste pour les sportifs, mais aussi la réussite ou un succès pour les entrepreneurs. Cela peut aussi être une façon de se préparer à une prise de parole en public, imaginer la salle, le son de votre voix, vos vêtements et les applaudissements de l’auditoire. De ce fait, tous ces éléments vont vous permettent d’être mieux préparé et moins stressé le jour de l’événement.

Si vous souhaitez aller plus loin, je vous propose de regarder cette vidéo qui explique bien le phénomène en s’appuyant sur plusieurs études.

L’imagerie mentale pour (re)muscler le cerveau et le corps | Aymeric GUILLOT | TEDxClermont

2. La respiration abdominale

Emprunter au yoga, la respiration abdominale a pour objectif de lutter contre le stress. Plus précisément, elle consiste à prendre conscience de sa respiration en inspirant plus profondément et plus lentement pour favoriser l’oxygénation de nos cellules. 

burnout
La respiration abdominale réduit le stress et concourt à diminuer les risques de burnout.

3. Les ancrages émotionnels

Mentionnons que l’ancrage consiste à associer un état émotionnel vécu lors d’une expérience à un stimulus qui peut être : un mot, un geste ou encore une image. Pour commencer, vous devez vous plonger dans cet état émotionnel et y associer le stimulus désiré. Ensuite, répétez cette opération chaque jour jusqu’à ce que l’apparition du stimulus provoque automatiquement l’émotion recherchée. En général, on recherche un état de confiance en soi, un sentiment de force ou de pouvoir.

Les ancrages sont très puissants, car ils permettent de se conditionner en 1 seconde et de se mettre dans un état favorable à l’accomplissement d’un objectif sportif ou intellectuel comme une négociation par exemple. 

C. Faut-il suivre une préparation mentale pour éviter le burnout ?

Bien entendu, se faire coacher est un vrai plus pour les entrepreneurs. En effet, ils sont toujours dans l’action et il est très difficile de s’autocoacher surtout en ayant autant de paramètres à gérer quotidiennement. 

Par ailleurs, la prise de recul sur soi-même et l’impartialité vis-à-vis de son propre jugement est extrêmement difficile à conserver. 

Partant de ce constat, le coaching, quand on peut se le permettre financièrement, est un vrai plus. Il s’agit d’investir dans ses compétences au même titre que la formation professionnelle. Toutefois, on peut tout à fait commencer une routine quotidienne pour en mesurer les bienfaits avant de sauter le pas et de commercer une préparation mentale.  

D. La préparation mentale pour s’initier

En exemple, voici une routine que vous pouvez suivre pour mesurer les bienfaits :

  1. Au réveil prendre quelques minutes pour s’étirer.
  2. Ouvrir la fenêtre et respirer profondément pour bien s’oxygéner.
  3. Commencer votre journée avec une tâche que vous maîtrisez afin d’être en confiance pour une mission plus difficile à venir.
  4. Le soir, listez vos réussites de la journée et relisez-les le lendemain matin après votre oxygénation. 

Notez que cette routine n’a rien d’extraordinaire et que la réussite tient plus à votre implication dans sa régularité que dans son exigence à proprement dit. Pourtant, elle vous fera gagner en assurance et développera votre mental rapidement. 

Par ailleurs, vous pouvez créer votre propre routine en relation avec vos forces et vos axes d’amélioration.

burnout
Le burnout nous rendrait-il prisonnier de nos propres émotions ?

E. Comment choisir son coach mental ?

Cette étape est le gage de la réussite pour votre coaching. Assurez-vous que votre coach réponde aux critères suivants : 

  1. Accessible : c’est primordial pour la réussite de votre accompagnement.
  2. Disponible : pouvoir vous accorder du temps en fonction de vos difficultés et des impératifs imprévisibles de votre activité ;
  3. Certifié et pas juste s’autoproclamer préparateur mental ;
  4. Proposer un accompagnement personnalisé et pas simplement un accompagnement générique ;
  5. Avoir un premier contact gratuit pour valider ensemble le projet et les méthodes de l’accompagnement ;

En résumé, l’important et d’avoir un bon feeling avec votre préparateur, car si vous n’êtes pas à l’aise et en confiance avec lui, l’accompagnement ne pourra pas aboutir.

Comme promis nous pouvons passer à la partie bonus de cet article.

F. Les 3 enseignements du sport de haut niveau que les entrepreneurs apprennent trop tard !

1. Optimiser sa récupération

C’est sans doute la variable qui a le plus grand impact sur votre performance. En effet, dormir suffisamment et aménager des temps de déconnexion est primordial pour performer dans votre activité. Votre corps et votre cerveau ont besoin de récupérer, car la sur-sollicitation mentale conduit à un épuisement du système nerveux et impacte négativement nos capacités cognitives. 

Bien qu’il existe de nombreux contre-exemples, n’oubliez pas que des personnalités comme Jeff Bezos affirment dormir 8 heures par jour, 7 heures pour Bill Gates et on dit même qu’Albert Einstein dormait 10 heures par nuit. En réalité, le chiffre n’a pas réellement d’importance. Respectez votre cycle de sommeil et prenez le temps nécessaire à votre bien-être physique et psychique. 

Par ailleurs si vous êtes sportif et que vous cherchez à optimiser votre récupération musculaire et tendineuse je vous invite à consulter mon article ou je détaille toutes les techniques de récupération pour éviter les blessures

2. Prendre un préparateur mental

Connaissez-vous un seul sportif de haut niveau qui ne se fait pas coacher ? Aucun et les grands dirigeants d’entreprises ne font pas exception à la règle. Encore peu répandu en France, mais plus démocratisé aux États-Unis, la préparation mentale est sans nul doute le facteur de la performance de demain qui fera le plus progresser les sportifs professionnels et les entrepreneurs.

Pour aller plus loin, je vous recommande de regarder cet excellent reportage diffusé sur Arte.

Dans la tête des champions | ARTE

3. S’entraîner et concourir dès que possible

Avez-vous déjà vu un athlète de haut niveau sortir de nulle part et tout gagner dès la première année ? Bien sûr que non. Alors pourquoi penser que l’entrepreneuriat est différent ? En effet, beaucoup d’entre eux passent des mois à travailler dans l’ombre avant de se lancer parce qu’ils veulent que tout soit parfait dès le début. C’est une erreur qui fait perdre beaucoup de temps et peut en décourager plus d’un. 

En effet, toute forme d’apprentissage nécessite de faire des erreurs pour progresser et des tests pour essayer différentes méthodes. À l’image des sportifs qui s’entraînent pour concourir, l’entrepreneur travaille pour tester son marché jusqu’à trouver son persona, ses valeurs et son positionnement. Et cet ensemble doit être aligné pour commencer à devenir rentable.

Imaginez-vous travailler 6 mois sur un projet avant de le lancer pour obtenir 1 seul et unique client le 7ᵉ mois ! C’est dévastant ! 

Maintenant, imaginez-vous travailler 2 semaines sur un projet et obtenir 1 client ! Psychologiquement, c’est plus facile et les chances de passer à 2 clients dès le premier mois sont plus grandes. Par conséquent, vous avez une progression de 100% en 30 jours contre 1 client en 210 jours de travail acharné. Vous voyez où je veux en venir ?

C’est pourquoi, comme dans le sport, il ne faut pas attendre d’être prêt pour se lancer. Au contraire, il faut entreprendre, s’entraîner et concourir pour progresser et performer

Conclusion sur la préparation mentale pour éviter le burnout

Voilà désormais des années que nous avons pris conscience de l’impact de notre forme physique sur nos résultats, mais la performance de demain dépendra également de nos capacités à maîtriser notre inconscient. 

En effet, Le monde s’oriente de plus en plus vers les neurosciences. Conscient que l’esprit est aussi important que le corps, les entrepreneurs devront également devenir acteurs de leur santé mentale, émotionnelle et physique. 

C’est à cette condition qu’ils réussiront à rester compétitifs et à se démarquer dans une économie de plus en plus exigeante avec ses acteurs.

Auteur : Julien Dupont

Blog : fréquence-fitness.com

Entrepreneur et conseiller en nutrition

Abonnez vous à notre Newsletter

Vous pourriez aimer aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire!
Meci d'entrer votre nom ici

POPULAIRES

Suivez nous

9,279FansLike
2,812FollowersFollow
452FollowersFollow
1,290FollowersFollow
875FollowersFollow
17,199SubscribersSubscribe